LE BLOG

 

Coproduction et soutiens :

L’Estive – Scène Nationale de Foix, Ax Animation, Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse / Midi-Pyrénées ; Institut français du Maroc, Institut français de Casablanca, Espace Darja (Casablanca), Institut Cervantès de Casablanca.

 

Conception : Espace Darja et L’école de littérature

Direction artistique : Meryem Jazouli et David Ruffel

« Carambolage »

Édition I/ Danse et littérature

2 - 5 mars 2016

CASABLANCA

 

Cette première édition de Carambolage, rendez-vous autour de la danse initié par l’Espace Darja, propose de découvrir à travers le travail de 6 artistes la richesse des écritures d’aujourd’hui. En partenariat avec L’école de littérature, l’espace Darja invite pour cette première édition la littérature à rejoindre la danse et provoque une rencontre et des collaborations entre 3 auteurs (Claro, Céline Minard, Mathieu Riboulet) et 3 chorégraphes (Marta Izquierdo Muñoz, Meryem Jazouli, Bernardo Montet). La danse, la littérature. Deux langages du corps, autonomes et poreux à la fois, à faire dialoguer, se croiser et se télescoper. Le spectacle El Diptico de la chorégraphe Marta Izquierdo Muñoz, inspiré par les cheikhat marocaines et par le cinéma, sera présenté en clôture de cette première édition au Cinéma Ritz.

 

CONVERSATION / PROJECTION / LECTURE

 

Mercredi 2 mars 19h30

Théâtre 121, Institut français de Casablanca, 121 boulevard Zerktouni

 

Rencontre entre Bernardo Montet (chorégraphe) et Mathieu Riboulet (écrivain), autour de leurs livres récemment parus.

Conçu par Geneviève Vincent sur le principe de l’abécédaire, Bernardo Montet (livre/DVD) revient sur le parcours artistique d’un des chorégraphes les plus importants de la scène contemporaine française et aborde des questions essentielles pour lui : le colonialisme, le fantasme, la mémoire, l’identité, la résistance... Lisières du corps et Entre les deux il n’y a rien sont les deux derniers livres d’un des écrivains français les plus marquants de ces dernières années, Mathieu Riboulet. Le premier est composé de six textes brefs, en forme de portraits, qui tentent de saisir comment le corps se courbe, s’offre ou se dérobe. Dans le second, le narrateur fait le récit de son éveil à la conscience politique et à la sexualité. Corps, histoire, création... sont quelques uns des thèmes qui seront abordés par les deux artistes durant cette rencontre, qui associera conversation, projection et lecture.

 

PERFORMANCES

 

Jeudi 3 mars 20h

Cinéma Ritz, rue Mohamed El Qorri (en face du Rialto)

 

D’un côté trois auteurs, écrivant à partir du corps et de ses fulgurances : la scène, le sexe, la lutte politique, les violences de l’histoire mais aussi les katas des écoles de sabre japonais, le striptease, les crash-tests de l’industrie automobile... Ce sont Mathieu Riboulet avec Lisères du corps et Entre les deux il n’y a rien (2015), Céline Minard avec Ka Ta (2014), Claro avec Crash-test (2015). De l’autre, trois chorégraphes aux univers intenses et singuliers, habités par l’urgence du propos et des actes. Marta Izquierdo Muñoz, Meryem Jazouli et Bernardo Montet s’emparent des livres des premiers pour créer avec eux des formes hybrides, croisant danse et lecture, lors d’une soirée exceptionnelle de performances au Cinéma Ritz.

 

Interprétation : Claro, Marta Izquierdo Muñoz, Meryem Jazouli, Céline Minard, Bernardo Montet, Mathieu Riboulet, scomparo.

 

SPECTACLE

 

Vendredi 4 et Samedi 5 mars 20h

Cinéma Ritz, rue Mohamed El Qorri (en face du Rialto)

 

Marta Izquierdo Muñoz, El Diptico

 

Marquée par la découverte des cheikhat marocaines, leur ambiguïté, la force expressive de leur chant (la aïta ou « cri de révolte », « cri d’amour ») comme de leurs danses, Marta Izquierdo, après différents temps de recherche au Maroc, leur consacre deux projets : « Admirando la cheikha » où elle incarne sa propre cheikha, fantasmatique, spectrale et « BT’N’BT ! una Carnecineria », duo avec la danseuse et artiste multifacettes, Angèle Micaux. Présentés lors d’une même soirée, les deux spectacles forment El Diptico.

 

Marta Izquierdo Muñoz pratique la danse avec boulimie (ballet, jazz, contemporain, flamenco, clubbing) avant de signer ses premiers projets personnels à partir de 2007 et créer sa compagnie, [lodudo] producciόn. Après avoir été interprète pour Catherine Diverrès (CCNRB) et François Verret, elle oriente ses projets vers des formes plus resserrées, voyageuses et performatives.

 

Conception : Marta Izquierdo Muñoz

Interprétation : Marta Izquierdo Muñoz & Angèle Micaux

Dramaturgie : Youness Anzane

Lumières, espace : Erik Houllier

Son : Benoist Bouvot

Costumes, accessoires : La Bourette

 

 

 

 

 

TOUS DROITS RESERVÉS ©. L'ECOLE DE LITTÉRATURE 2014 - 2016